Festival des Montreurs d’Images

Rencontres du Sud
Un jury de Montreurs d’images

« Pourquoi les exploitants ne sont-ils jamais représentés dans les jurys de festivals ou rencontres ? On a tendance à oublier l’importance de certains de nos confrères sur la carrière de certains réalisateurs, comme M. Diamantis du Saint-André-des-Arts à Paris qui nous a fait découvrir Almodóvar, Michael Moore…”, note Jimi Andreani, co-programmateur des Rencontres du Sud aux côtés de Laurent Demangeon et Jean-Paul Enna.

Souhaitant rendre hommage à ce travail quotidien de passeur, les organisateurs des Rencontres du Sud, qui ont toujours équilibré les films grand public et Art & Essai dans leur programmation généraliste, ont mis en place, depuis l’année dernière, une compétition autour du cinéma d’auteur jugée par des “montreurs d’images”.

Si le nom de cette section compétitive est inspiré de l’expression d’Agnès Varda (“tellement plus élégante que le terme d’exploitant”), c’est que son jury est composé d’exploitants, mais aussi “d’amis distributeurs qui sont aussi des passeurs et des maillons essentiels de la chaîne ; nous n’existons pas les uns sans les autres. Notre point commun est la cinéphilie, et nous avons tout autant notre place que les créateurs dans les jurys”.

Le Jury de l’édition 2018,  est composé de :
– Pierre de Gardebosc (MC4) à la présidence, programmateur-distributeur-exploitant-producteur;
– Christine Beauchemin-Flot (Le Select, Antony),
– Isabelle Pointès (Le Coluche, Istres),
– Barbara Schweyer (Paname distribution, Paris),
– Arnaud Vialle (Le Rex, Sarlat).

Le jury décernera son Prix des Montreurs d’images lors de la soirée des Victoires du Cinéma du jeudi 22 mars, aux côtés du Prix de l’Orchidée, attribué par un jury d’étudiants de l’Université d’Avignon.

Article diffusé dans le magazine BoxOffice n° 335 du 31 janvier 2018