Le jury professionnel du 4e Festival des Montreurs d’images

parrainé par Censier Publicinex



Sous la présidence de Rafael Maestro, directeur de Ciné passion en Périgord, le jury du  4e Festival des Montreurs d’images se compose de 7 personnalités de l’exploitation cinématographique et de la distribution. 4 femmes et 2 hommes entoureront Rafael Maestro lors de la délibération autour des films de la compétition. Ils révèleront leur Prix des Montreurs d’images le jeudi 21 mars 2019 au cours de la cérémonie des Victoires du Cinéma.

 


LE JURY

Rafael Maestro – Président
 Ciné passion en Périgord

 

Après diverses tentatives d’études supérieures avortées et une myriade de petits boulots ne générant pas de cotisations retraite, Rafael Maestro passe à 21 ans un CAP d’opérateur projectionniste avec Jean-Pierre Villa comme examinateur. Il pense alors qu’il sait faire désormais quelque chose de ses 10 doigts. Il rejoint bénévolement une association de cinémas ruraux en Dordogne, Ciné passion en Périgord pour y développer un circuit de cinéma itinérant, du cinéma en plein air, y ouvrir 6 salles mono-écran, y créer un Bureau d’Accueil de tournages et développer un ambitieux schéma d’éducation aux images.

Comme il est un peu hyperactif, il participe à la création d’un réseau régional de cinémas indépendants, en prend la présidence en 2007, et évidemment ne la lâche plus. Entretemps, il part découvrir l’exploitation en Afrique de l’Ouest, y monte des formations tout en y descendant du matériel.

Il intègre le Conseil d’Administration de l’AFCAE et en devient vice-président en 2016. Son addiction aux associations lui permet de rencontrer plein de gens passionnés qui lui rappellent jour après jour, que la seule chose promise d’avance à l’échec, c’est celle que l’on ne tente pas.

 


Laurence Meunier
Cinéma Majestic de Compiègne & CinéLaon

Originaire d’une famille d’exploitants compiégnois, Laurence Meunier se spécialise après des études en droit à Paris dans le métier de directrice de salles de cinéma. Elle devient alors rapidement membre de la commission des questions sociales à la FNCF et membre du Conseil d’Administration du Syndicat français des théâtres cinématographiques.

P.D.G. du multiplex le Majestic de Compiègne (14 écrans dont une salle Ice, classé Art&Essai à Jaux) Laurence Meunier continue de développer son activité d’exploitante avec l’acquisition en 2019 du CinéLaon (5 écrans).

Longtemps impliquée en tant que Trésorière de l’Association loi 1901 à l’Entraide du Cinéma et du spectacle (dont elle est toujours membre du conseil d’administration),  cette exploitante officie aussi comme Rapporteur de la branche de la Grande Exploitation et comme membre active de la commission paritaire de l’AFDAS. En 2020, Laurence Meunier est réélue au poste de Vice Présidente du Syndicat français.

« Rien ne me semble plus important qu’une bonne programmation dans l’exploitation. Exploitante depuis trois générations, je garde très à coeur de proposer aux spectateurs des films forts et rares par le biais de débats, de venues d’équipes et de festivals. À l’ère des plateformes individualisantes, je pense qu’il est plus que jamais nécessaire et important de créer l’évènement autour des films, pour rappeler au public dès son plus jeune âge combien le cinéma est un endroit pour tous. Voir les films comme des objets de culture et de partage d’émotions, c’est là toute la mission que je me suis fixée dans mes cinémas, tout en restant alerte aux dernières technologies de diffusion et d’expérience cinématographique. »


Bénédicte Thomas
Arizona Distribution

Bénédicte Thomas a 44 ans.
Chargée de production de 2001 à 2003 sur plusieurs longs-métrages dont EN ATTENDANT LE BONHEUR de Abderrahmane Sissako (Un Certain Regard, Cannes 2002) et ABOUNA de Mahamat-Saleh Haroun (Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2002), elle travaille sur les évènements spéciaux au sein de la Rédaction Nationale de France 3 entre 2004 et 2008.
En 2009, elle rejoint Arizona. En 2010, elle fonde et dirige Arizona Distribution et contribue à la reconnaissance en France d’auteurs tels quele bulgare Milko Lazarov (ÁGA), les kazakhs Emir Baigazin (LEÇONS D’HARMONIE) et Adilkhan Yerzhanov (LA TENDRE INDIFFÉRENCE DU MONDE), les géorgiens Nana & Simon (EKA & NATIA) et George Ovashvili (L’AUTRE RIVE, LA TERRE ÉPHÉMÈRE), les néerlandais Boudewijn Koole (SONATE POUR ROOS) et Heddy Honigmann (ROYAL ORCHESTRA), l’islandais Hlynur Pálmason (WINTER BROTHERS), les colombiens Oscar Ruiz Navia (LOS HONGOS) et Catalina Mesa (JERICÓ), les syriens Ghiath Ayoub et Saeed Al Batal (STILL RECORDING).

Prochains films à sortir : L’ENVOLÉE de la britannique Eva Riley, A DARK, DARK MAN du kazakh Adilkhan Yerzhanov et EVA EN AOÛT de l’espagnol Jonás Trueba.


Anne Juliette Jolivet
Cinéma les 400 Coups d’Angers

Après avoir étudié et exercé dans le secteur paramédical, j’ai repris des études de langues à Angers. Passionnée de cinéma depuis l’adolescence, j’ai réalisé une partie de mon rêve lorsque j’ai pu obtenir un poste d’ouvreuse, quelques heures par semaine, et avoir ainsi accès gratuitement à toutes les séances. Les cinémas les 400 coups venaient d’être inaugurés, 4 salles Art et Essai/Recherche en centre-ville. J’ai ensuite accédé au poste de caissière.

En 1995, le poste de programmation/animation était vacant, la directrice d’alors me l’a proposé. Après maintes hésitations, j’ai pris le pari, d’abord un an à l’essai et 25 ans après, j’y suis toujours.  Ma principale crainte était alors que la passion ne s’émousse. Cinéma passion, cinéma travail continuent, heureusement, de faire bon ménage ! J’ai toujours autant de plaisir et d’impatience à découvrir une œuvre et à partager mon enthousiasme… ou ma déception.

Depuis 1982, le cinéma est passé de 4 à 5 salles en 2000, puis 7 en 2006.

Mon rôle consiste à programmer (négocier la mise en place des films, plus de 500 par an), animer les salles (entre 3 et 5 par semaine) en invitant des intervenants extérieurs, relayer les informations pour la presse, les réseaux sociaux, les établissements scolaires, les accueils de loisirs ainsi que les divers lieux culturels et associations avec lesquels nous travaillons très régulièrement. 
Je travaille au sein d’une équipe plutôt jeune, motivée, stable avec laquelle les échanges sont constants et nécessaires.


Eva Letzgus
Cinémas Le Trèfle Dorlisheim & Vox à Strasbourg

Née à Strasbourg, Eva grandit au-dessus du cinéma art et essai familial, le Star. A 17 ans, attirée par le grand large, elle part en prépa à Paris, puis s’expatrie pendant 3 ans à Montréal pour suivre un master en gestion de projets à HEC. Après avoir travaillé pendant ses études au Festival international de jazz de Montréal et aux Francofolies, elle est recrutée par un cabinet d’audit à Montréal et reçoit le même jour un appel de son père qui a besoin d’une aide pour ouvrir le cinéma et la zone de loisirs et de commerces du Trèfle à Dorlisheim. Son cœur penche du côté de ses racines, et elle finit à 23 ans par reprendre l’avion vers l’Alsace.
Pendant 7 ans elle sera responsable de la communication et de l’animation de la Zone du Trèfle (20 enseignes), du cinéma du Trèfle en région de Strasbourg (agrandi de 9 à 13 salles, 627 000 entrées, classé Art et Essai) et du cinéma Vox Strasbourg (6 salles, 203 000 entrées). En 2018 elle devient co-gérante associée avec son frère. En 2020 elle espère pouvoir enfin déposer la CDAC pour le transfert du cinéma Vox à la Place des Halles en hypercentre de Strasbourg dans un nouveau multiplexe de 10 salles et ainsi sauver le cinéma indépendant au centre-ville.

Ce que j’aime dans mon métier ? La magie du cinéma ! Sa polyvalence aussi, entre pragmatisme et stratégie, et poursuivre la continuité des affaires familiales tout en gardant la liberté d’entreprendre des projets plus personnels comme la création en 2019 du 1er réseau de femmes exploitantes en France « EVE : Entraide Volontaire des Exploitantes » . Je suis également membre de la Commission Promotion à la FNCF, après avoir été membre du premier Comité de Réflexion des Jeunes exploitants et avoir contribué à mettre en place les fiches pratiques à destination des exploitants.


Pascal Heck
UGC Toison d’Or de Bruxelles

 

Après une licence en sciences commerciales et consulaires à HEC, Pascal Heck (Namurois d’origine) a débuté sa carrière chez L’Oréal Belgilux en novembre 1990. Pendant 14 ans, il y a successivement exercé des fonctions commerciales, marketing et logistiques. Durant ces années, il est déjà un passionné de cinéma qui visionne plus de 200 films par an, participe à la Cérémonie des César à Paris et intègre le Festival International du Film Francophone à Namur. C’est en décembre 2004 qu’il décide d’unir sa passion et son métier en intégrant le groupe UGC à Bruxelles. Il prend la Direction de l’UGC De Brouckère (12 salles) en juin 2005 jusqu’en décembre 2012. Depuis janvier 2013, il dirige le premier complexe bruxellois du groupe : l’UGCToison d’Or (14 salles). Après 15 années chez UGC, sa passion du cinéma et son plaisir d’y travailler sont toujours intactes ! Dans le courant de l’année 2019, il devient également Président de l’Association des Commerçants de la Galerie Toison d’Or. Il est présent chaque année au Festival de Cannes depuis 2006, où il visionne une cinquantaine de films en 12 jours.

« La salle de cinéma est et restera pour moi un lieu magique où chacun peut partager avec d’autres, même sans les connaître, des émotions, des rêves, des voyages ou des histoires, comme nulle part ailleurs. Dans une société individualiste, les gens aspirent à être ensemble, en allant au cinéma par exemple.
Depuis mon enfance, j’ai toujours été attiré par le 7e Art, par l’ambiance si particulière des salles obscures, par ces actrices et ces acteurs qui nous font oublier, le temps d’un film, notre quotidien et nos petits chagrins… ». Pascal Heck


David Marguin
Cinéma Voltaire de Ferney Voltaire

Comme Obélix, “je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit”.
D’une famille d’exploitants, j’ai commencé dès 16 ans dans cette “grande famille du cinéma”.
En 1992, j’ai repris la programmation et en 2005, la direction du cinéma Voltaire.

J’ai toujours eu deux passions dans la vie, le cinéma et la musique, et comble de l’ironie, je satisfais tous les jours ma passion du cinéma depuis 34 ans et je travaille bénévolement depuis 27 ans pour l’un des plus grands festivals d’Europe, Paléo festival de Nyon.
J’ai eu l’honneur aussi de manager un groupe de rock, Lorenc’o, composé d’amis qui me sont chers, une aventure qui a durée 5 ans et plus de 100 concerts.

Si je dois sortir un cheval de bataille, cela sera l’animation.

Éternel actif et impatient avec une pointe d’impertinence, il faut que cela bouge tout le temps et constamment, aussi notre “grande famille du cinéma m’a honoré et comblé en me décernant le trophée du meilleur exploitant de salle de cinéma en 2016.
Ma vie est rythmée dans l’année au gré de trois festivals : Festival des 5 Continents, FILMAR en América Latina et le Festival du film vert, des conseils fédéraux pour défendre notre métier, des concerts avec le Paléo, et chaque semaine au cinéma Voltaire, des animations.

Mon prochain grand projet est l’agrandissement du cinéma en 8 salles dans un centre commercial et culturel avec le promoteur Altarea Cogedim. Le rendez-vous est pris pour 2024. 


Paradoxe dans ce monde de lumières, les MONTREURS D’IMAGES  restent souvent dans l’ombre alors qu’ils valorisent plus de 700 films diffusés annuellement … dans le premier parc cinématographique européen. Alors, honneur à eux avec ce Festival !

Bravo à l’équipe organisatrice pour cette initiative bénéfique et légitime !

Censier Publicinex est particulièrement heureuse de parrainer ce Festival et fière du travail de proximité réalisé tout au long de l’année auprès de tous les exploitants.